Aubrac 2013 – Epilogue

aubrac

5 juin – Soulages

Petit retour et bilan sur cette itinérance de 9 jours …

Le Parcours

– 178km dont 52 d’asphalte (30%) et 10 de sentiers, le reste se partageant 50/50 entre chemins herbeux ou caillassés.
– 3600m de dénivelé, avec un seul vrai raidillon le 3ème jour après La Blatte, la partie finale dela montée vers le Plo de Grail.

Première partie avec de larges horizons sur les plateaux de l’Aubrac, à partir de Laguiole paysages plus vallonnés. De façon générales très peu d’habitations (burons) et en cette saison énormément de fleurs. Nous n’avons pas eu à souffrir de chemins gras ou boueux (sauf en fin du 6ème jour suite à 24h d’orages).
A noter : en 9 jours nous n’avons rencontré aucun randonneur itinérant à l’exception de :
– Aumont Aubrac
– du petit tronçon commun GRP Aubrac et GR65 St Jacques près de Lasbros
– un trio à Prinsuejols
– un groupe de 5 au pied du Signal de Mailhe-Biau

aubrac_pano3

Entre les Rajas & La Rode – 4ème jour
Clic pour agrandir

Le mauvais souvenir : 4ème jour – la traversée entre la Croix de la Rode et le Pendouliou par une route presque droite de près de 4km. La vue sur le plateau a beau être belle … à 2h de l’après midi en plein soleil c’est dur (surtout sans manger ou boire)

Le balisage : problématique !

J’avais préparé toutes mes traces à suivre pour un GPS, en complément du topo guide et d’une carto IGN. Bien m’en a pris …
De façon globale l’itinéraire est balisé, par contre c’est un mode de balisage bien particulier qui oblige à marcher « carte à la main » (ou topo) (à l’exception du tronçon bien réalisé – de mémoire – qui va de St Juery à Fournels ou Termes) …
– le balisage de « cheminement« , à intervalle pas trop rapproché (ce qui est très bien) mais généralement invisible sauf à être à quelques mètres de celui-ci.
Exemple typique :
> sur des arbres, poteaux … au lieu d’avoir un balisage de part et d’autres visible de loin, celui-ci est unique et en face du point de passage en vision latérale
– le balisage « Changement de direction » est inexistant :
2 cas typiques :
> 7ème jour : La Brugère – plusieurs chemins, le premier balisage du bon chemin une cinquantaine de mètres après les carrefours, alors que l’absence d’indicateur de changement de direction nous laisserait aller en direction du Moulin de Blancard, au lieu de Lous Anediers
> 9ème jour : aux Aloziers, même configuration, même discrétion dans le balisage

aubrac_pano1

Ferme au Pendouliou de Fabrègues – 4ème jour
Clic pour agrandir

Les barbelés

C’est vrai que la plupart du temps on chemine entre 2 rangées de barbelés, y compris en forêt …
Mais ce n’est pas vraiment une gêne, sauf au moment des pauses ou c’est soit sur le chemin, soit les enjamber.
Le véritable problème c’est le nombre incroyable de changement de parcelles avec des assemblages brinquebalants faits de barbelés et bout de bois en guise de portillon, à décrocher plus ou moins facilement et remettre en place avec plus ou moins de bonheur. Les portillons métalliques automatiques (sur la GTJ par exemple), ou à défaut les enjambements – ou même les simples chicanes – sont extrêmement rares et cela est bien dommage.

Les Hébergements

Extrêmement satisfaits de tous nos hébergements, hôtels ou gîtes, avec un petit bémol cependant pour le gîte de Vayssaire (Laguiole) dont les nouveaux locaux devaient être terminés, ce qui n’était pas le cas … mais ou l’accueil fut excellent (sans oublier l’aligot !)
Nous avons beaucoup apprécié la fourniture chaque matin de sandwichs pour nos pique-niques, solution plus économique que le panier repas.

aubrac_pano2

Entre Escudière et la Brugère -7ème jour
Clic pour agrandir

Attention : sur le parcours aucun ravitaillement possible sauf Aumont-Aubrac, Laguiole, Fournels et St Chély d’Apcher (nous avions shunté St Chély d’Aubrac)

Nos coups de coeur :

– Usanges : pour le plus beau petit déjeuner, l’excellent gîte Les Chemins de l’Aubrac
– Les Enfrux (St Chély d’Apcher) : les chambres d’hôtes d’Annie & Gérard GALTIER pour leur gentillesse et le charme de leur maison.
– St Urcize : le charme de l’Hôtel Chez Remise, son décor et ses histoires de pêche à la mouche

Merci aussi à l’Hôtel del Faou qui a assuré le gardiennage de notre voiture durant ce ce périple

Plus d’informations …

Pour une idée générale de cette itinérance (trajet prévu) c’est à découvrir sur GoogleMaps
Détails complets sur ce séjour : Tableau de synthèse

Un commentaire

  1. bravo pour ce magnifique reportage bien détaillé et qui laisse deviner de superbes randonnées dans des paysages magnifiques !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *