Tour du Mézenc – 4ème étape

4ème étape de ce Tour du Mézenc

01-06 – Objectif du jour : Le Béage

L’absence d’hébergement sur Freycenet la Tour, avait fait que notre étape de la veille s’arrêtait au Moulinou. En conséquence l’étape du jour aurait été trop longue en revenant sur le GRP, aussi nous « couperons » au dessus du Moulinou par Le Gachas et une très petite route de campagne pour redescendre sur la Vacheresse, en évitant d’ailleurs 3,5km sur la D631.
Traversée de la Gazeille à la Vacheresse pour remonter sur Girardon par un chemin extrêmement boueux que nous évitons en passant par les champs qui le longent.

Montée au dessus de la Vacheresse

Arrivée sur le plateau à hauteur des Eygaux où Marceline attire un troupeau de charolaises, dont mon arrivée détourne l’attention.
Un peu plus loin à la côte 1262 je pensais filer droit sur la Grangette par Poupoulèche, mais le GRP bifurque sur la gauche pour revenir ensuite sur sa droite à Poupoulèche : détour inutile et sans intérêt !
Rencontre avec un très beau troupeau de Salers à la Grangette, avant de descendre sur Freycenet la Cuche.
Coup d’œil à la maison forte suivi de la pause repas sur la place de la mairie, à l’ombre de l’église car le soleil continue à « taper dur ».

En quittant Freycenet, pause boissons fraiches à un bar restaurant en sortie de village suivie d’une courte montée à Girard, un peu raide sous le soleil. Le temps devient plus lourd et étouffant …
Dans la descente qui suit nous passons 1/4 d’heure à discuter avec l’agriculteur de la Ribeyre sur les races de vaches et le fameux « fin gras du mézenc » !
Poursuite de la descente sur Largentière, très joli hameau, pour regrimper au-dessus de L’Estrade. Traversée d’un petit bois avant de poursuivre sur un plateau où se découvre la vue sur le massif du Mézenc.

Massif du Mézenc

Le GRP quitte sur la gauche la belle piste qui nous conduit sur Massibrand, que j’avais prévu de suivre. Le départ s’annonce bien – petit sentier dans les genêts – mais rapidement celui ci pique droit dans une pente très raide en caillasses glissantes pour revenir à l’horizontale et finalement débouler en haut d’un ressaut d’un mètre cinquante à l’arrivée sur Massibrand.
Mieux aurait valu suivre la piste !
Après le hameau la descente se poursuit pour rejoindre l’Orcival que nous longeons un peu avant de traverser à gué. J’imagine le gué un jour d’orage …
Petit passage dans les bois avant d’arriver au Taulin, un carrefour, 4 chemins et aucune indication … Coup d’œil sur la carte  nous sommes de retour en Ardèche depuis le gué ! Je reprends ma trace GPS et en effet 150m plus loin sur un poteau téléphonique se trouve un autocollant GRP tout blanc sous l’effet de nombreuses années de soleil … Je me demande si l’Ardèche est engagée dans le plan numérique de la Fédé de rando, avec entre autres, les relevés de traces.

Beauregard

Alors que les orages grondent au loin du côté de l’ouest, nous poursuivons sur une petite route de campagne dans un paysage toujours bien vallonné par les Combes, le col de Chabanis, Beauregard, hameau dont la sortie par le GRP se fait encore une fois avec carte et GPS, au milieu d’une végétation à la taille.
Descente sur le Garay, la D122 que nous quittons 500m plus loin et enfin l’arrivée au Béage.
Quelques pas encore avant de rejoindre l’étape du jour, l’hôtel Beauséjour.
Moins d’une heure que nous sommes arrivés, l’orage est là et ce fut une bonne rincée ! Verre de bière de à la main dans la véranda de l’hôtel …

Étape du jour :

23 km – 700m de dénivelé – 8h15 hors tout
Itinéraire :


Galerie photos:

Voir sur Smugmug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *