Suisse saxonne – 1ère partie

Nouvelle itinérance cette année, après de multiples hésitations entre :

  • le Chemin des Maitres Sonneurs, abandonné car trop difficile pour combiner des étapes raisonnables avec les hébergements disponibles
  • le nouveau GR42 « Du Pilat à la Méditerranée« , projet bien avancé du moins la partie St Etienne – Avignon pour éviter la plaine jusqu’au Ste Maries de la Mer
  • le GR470 des Gorges de l’Allier, intéressant mais quelques problèmes pour les hébergements

Entre temps c’est la réception d’un mail évoquant la randonnée pédestre en Suisse saxonne qui m’interpelle : C’est quoi ? C’est où ?

Vite fait, bien fait grâce à Google me voilà dirigé vers ce qui s’appelle les Elbsandsteingebirge, à 2 pas de Dresde : En plein inconnu … sur un itinéraire qui s’appelle « Malerweg » (sentier des peintres).
Quelques recherches sur un site allemand bien connu  me donne alors tous les éléments nécessaires pour bien me faire une idée sur ce Malerweg !

15 mars 2017 – Notre décision est prise, cette année direction l’est de l’Allemagne et ce sera avec l’assistance d’un voyagiste local, Augustus Tours à Dresde, qui s’occupe des hébergements et des transferts de bagages. Une première pour nous ou d’habitude je gérais moi même mes hébergements, et nous portions tout sur notre dos …

Présentation du Malerweg

Le Malerweg : balade romantique dans le massif de l’Elbsandstein, voici comment est résumé l’itinéraire par Germany Travel.

De façon classique cet itinéraire au départ de Pirna, 25km au sud de Dresde, se fait en une boucle de 8 étapes d’une longueur totale de 112km (16% sur voies goudronnées), 4 étapes de chaque côté de l’Elbe avec un retour à Pirna.
En ce qui nous concerne, à mi-parcours nous avons rajouté une étape très intéressante en Tchéquie.

22 septembre – Pirna à Wehlen

Programme du jour : 12km +380 -350m


Diaporama plein écran

1ère étape de mise en route, avec un transfert en bus de Pirna à Liebethal, point de départ du Malerweg.
De suite nous hésitons à pénétrer dans le Liebethaler Grund le long de la Wesenitz, à cause d’un affichage interdisant l’accès, suite à des risques d’éboulement. Finalement, en suivant un groupe de 3 randonneurs, nous bravons l’interdiction et suivons l’itinéraire prévu.
Très belle vallée encaissée le long de la Wesenitz, ou nous passons devant le mémorial dédié à R.Wagner, qui s’est inspiré des paysages de la suisse saxonne pour son opéra Lohengrin (Wagner a souvent séjourné au Lochmühle que nous verrons un peu plus loin).
Plusieurs moulins en ruines se trouvent avant d’arriver sur le plateau à Mühldorf, ou en fait le seul risque se trouve au-dessus du moulin Lochmühle ou se trouvent des blocs de rochers menaçants.
Montée vers le nord en lisière de forêt, puis plein est vers le Kurschwinkel pour traverser la Wesenitz et ensuite à travers des champs de betteraves pour rejoindre Lohmen que nous traversons. Encore quelques champs et nous descendons pour retrouver le fond de l’Uttewalder Grund.
Nous suivons alors une magnifique gorge au milieu des piliers de grès et passage au « Felsen Tor », une « étroiture » entre 2 falaises avec un énorme bloc en guise de toiture. Arrivée à l’auberge de Waldidylle – pause Apfelstrudel  » et poursuite vers le Wehlener Grund avant de rejoindre Wehlen et les bords de l’Elbe. Magnifique arrivée au-dessus de la commune !

Soirée étape à la Villa Sophie.

Beaux paysages forestiers, très belles gorges : une première étape très encourageante pour la suite …

23 septembre – Wehlen à Hohnstein

Programme du jour : 12km +990m -940m


Diaporama plein écran

2ème étape avec quelques points forts du Malerweg : le massif du Bastei et l’Amselgrund.
Départ dans le brouillard le long de l’Elbe et montée avec une visibilité réduite par le sentier forestier et raide par endroit du Schwarzerbergweg. Nous commençons à découvrir ce qui fait la caractéristique des Elbsandsteingebirge : escaliers, échelles etc …
Cette caractéristique est liée à la nature du terrain : un plateau gréseux qui au fil des millénaires s’est creusé d’un labyrinthe de profonds « canyons »

Arrivée au Steinerner Tisch ou nous rejoignons le plateau pour arriver au Bastei, très haut lieu touristique, avec visite des rochers de Neurathen et du Felsenburg.
Ensuite nous poursuivons en descendant pour rejoindre l’Amselsee, très touristique également, que nous longeons pour remonter l’Amselgrund, avec un passage à l’Amselfall (cascade intermitante) et son auberge, puis continuer jusqu’au plateau jusqu’à Rathewalde ou nous ferons la pause « café-apfelstrudel » au Lindengarten.

Nous reprenons notre route sur le plateau pour rejoindre le Hocktein, belvédère gréseux au-dessus de notre hôtel du soir : Polenztal Gasthaus.
Reste maintenant à descendre 80m d’échelles pour terminer par des escaliers, rejoindre la vallée et notre hôtel.

Journée prolongée par une remontée pour visiter le village de Hohnstein et sa forteresse.
Arrivée d’un petit crachin lors du retour à l’hôtel, qui ne présage rien de bon pour le lendemain.

Très belle étape : les massifs gréseux au Bastei et à l’arrivée, toujours de très belles forêts.

24 septembre – Hohnstein à Altendorf

Programme du jour : 14,5km +680m -580m


Diaporama plein écran

Ce matin c’est une pluie fine qui est bien présente pour notre 3ème étape. Pas de chance, c’est une des étapes ou les paysages sont les plus intéressants.

Traversée de la Polenz et remontée pour rejoindre les terrasses qui dominent la vallée, mais la brume qui accompagne la pluie nous masque les paysages. Passage au gigantesque abri de Gautschgrotte, et poursuite de notre chemin vers le plateau et le Raümigtweg, la Brandstrasse pour rejoindre les belvédères de Brandaussicht et Brandbaude (Balcon de la Suisse Saxonne). Hélas, visibilité 50m, donc rien à voir.

Nous attaquons une des plus belles descentes du séjour : 800 marches pour rejoindre 200m plus bas le ruisseau du Tiefer Grund, et dans la foulée remonter d’autant le Dorgrund avec 300 marches pour rejoindre Waitzdorf, 150m plus haut. Pause « café-apfelstrudel » au Waitzdorfer Schänke.

Nouq reprenons le route, toujours sous les parapluies, Mühlweg Ochsenweg, Kohlichtgraben pour rejoindre la Selbnitzrtal et Kohlmühle (joli hameau) et sa gigantesque fabrique désaffectée de linoleum (Likolit).
Nous longeons une voie ferrée (Otto von Thümel Weg) avant de remonter sur le plateau et rejoindre Altendorf,notre étape et l’hôtel Heiterer Blick.

Encore une belle étape, malgré le brouillard, plus ou moins dense, et la pluie presque incessante. Dommage pour les panoramas « loupés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *