Tour de la Montagne Ardéchoise – 3ème partie

Suite et fin de nos 9 jours en montagne ardéchoise : 3 jours de Mazan l’Abbaye à La Bastide Puylaurent.

2 juillet – Mazan l’Abbaye > Le Bez

Maisonneuve

7ème étape du parcours : 7h20 – 19,6km – Revêtu=3,8km – 565m D+ 470m D-

Nous quittons la ferme de la Grande Porte en traversant le village, pour attaquer un petit raidillon à travers prés puis bois, pour rejoindre une piste forestière 100m plus haut.
Sur 2,5 km nous suivons cette piste en sous bois, très agréable pour arriver sur une petite route que nous longeons jusqu’à la maison forestière de Bèque.
Le sentier bifurque sur la droite, pour un nouveau passage en forêt avant de déboucher sur un beau sentier qui longe une zone agricole (ferme de Maisonneuve).
Après 900m le sentier passe dans un zone à tendance tourbière – heureusement pour nous le temps était au sec – et finalement, 900m plus loin, rejoint la route qui nous conduit en dessous du Cros de Boutazon.
Nous prenons sur la gauche vers Chambonnière par la D239, puis un peu plus loin à droite malgré un panneau d’interdiction d’accès ! En fait un peu plus loin on découvre que le passage est permis aux piétons ! Encore un  balisage facétieux …
On passe près de la source de l’Ardèche (la source elle-même est sur une propriété privée !) sur un beau sentier dégagé jusqu’à la D239 qui conduit au col de la Chavade (possibilité de restauration).

Traversée de la RN102 et tout droit dans un petit chemin qui coupe un lacet de la D239, que l’on suivra jusqu’à la Rousseyrette. Ensuite un bon chemin conduit jusqu’à la station de la Chavade ou nous ferons la pause repas.

La suite ne pose pas de problèmes, sentiers ou chemins agréables, sympathique buvette à Bel Air, passage à Pra Bargès, un petit écart jusqu’au Suc de Montat pour découvrir le panorama sur la vallée qui descend du Bez vers St Etienne de Lugdarès (1ère étape).
Montée jusqu’au col du Pendu, pour descendre ensuite vers Panlette par un sentier raide et très « inconfortable » (caillasses glissantes).
La fin jusqu’au Bez – magnifique paysage – ne pose aucun problème.
Nous ferons étape à l’Auberge du Bez, établissement très confortable et bonne table !

Cliquez sur IBP pour voir la trace analysée :

Diaporama de l’étape en plein écran

3 juillet – Le Bez > Montselgues

Descente sur les Chambons

8ème étape du parcours : 8h45 – 21,9km – Revêtu=4km – 550m D+ 745m D-

Pour aujourd’hui 2 possibilités pour rejoindre Loubaresse puis Montselgues :
– tracé « officiel » qui emprunte la vallée de la Borne pour remonter à Loubaresse mais ce sont 26,7km et 1280m de déniv. à la montée !
– tracé perso qui passe par le col de Meyrand

Au départ du Bez le choix n’est pas encore fait. En arrivant aux Chambons, difficile de se décider mais finalement nous préférons assurer, surtout avec les risques d’orages annoncés pour l’après midi !
Nous quittons donc le GR72 pour le GR4, accès direct vers Loubaresse par Pratarabiat.
Après le Pont de Bouquet, c’est un peu la panique entre la carte IGN (y compris Geoportail actuel), le balisage et la réalité du terrain :
– dernier balisage au pont !
– le sentier qui suit avec tracé sur la carte n ‘existe pas !
– seule possibilité : un chemin inexistant sur la carte et qui n’est pas vraiment dans la bonne direction !
Nous nous engageons quand même et finalement, 500m plus loin et 70m plus haut, nous revoilà sur le tracé balisé …
Chapeau les baliseurs du coin !

Peu après nous quittons le GR4 pour prendre un piste forestière sur la gauche qui nous conduira à la D24 qui mène au Col de Meyrand. 250m après le col nous sommes à un belvédère sur la vallée de la Baume : Valgorge, le massif du Tanargue ! Magnifique !
500m plus loin, on quitte la route pour remonter à droite rejoindre le GR4 à Pratarabiat.
Le descente sur Loubaresse s’annonce sympathique mais très vite nous sommes sur une longue partie complétement défoncée et ravinée (Trial + Quad aux traces bien  marquées). Une véritable horreur sur 400m !
Traversée de Loubaresse aux maisons typiques pour affronter l’hiver, en sortie de village attention à ne pas prendre le GRP du tour du Tanargue, mais descendre vers la Combarette et son joli sentier. Traversée de la D403 pour suivre une piste forestière piste jusqu’à Fau, et enfin un bon sentier jusqu’aux abords du Pont de Bournet : c’est l’endroit idéal pour piqueniquer au bord du ruisseau de Prataubérat.

Le ciel se fait menaçant en repartant dans la montée vers Palabart, et très vite quelques coups de tonnerre et une première averse, qui dure assez peu ! Très beau chemin forestier jusqu’à la Croix de la Femme Morte puis le lit du ruisseau de la Femme Morte. Attention, au vu des lieux, sur 300m c’est un endroit qui craint en cas d’orage ! Et pas d’échappatoire …
Traversée de la Bastidette et remontée vers le Serre de l’Estelle. Dans les cieux, 2 orages : 1 à droite, 1 à gauche et ce sera pour nous en arrivant à la ferme des Cayres, avec une grange ouverte pour nous abriter dès les premières gouttes.

10 minutes plus tard nous repartons, après quelques tâtonnements : il faut longer une clôture par la DROITE sur 100m, sinon il faut franchir des barbelés ! On retrouve le sentier pour traverser le Serre de l’Estelle, avec encore un bel orage sur le Tanargue. Il nous reste à traverser en descendant, le Petit Paris, la Borie, Bourbat pour faire la dernière montée (on commence à peiner!) jusqu’à la côte 1079 et redescendre tranquillement jusqu’à Montselgues.
C’est juste avant une nouvelle averse que nous rejoignons l’Auberge de l’Aure, notre soirée étape du jour.

Cliquez sur IBP pour voir la trace analysée

Diaporama de l’étape en plein écran

4 juillet – Montselgues > La Bastide Puylaurent

Pradon

9ème étape du parcours : 9h25 – 22,4km – Revêtu=9,3km – 920m D+ 910m D-

Dernière étape et ultimes efforts, d’autant que dès ce matin le thermomètre commence déjà à s’affoler !
Étape modifiée par rapport à l’itinéraire « officiel » pour gagner une nuit et rejoindre directement la Bastide, sans passer par St Laurent les Bains.

Nous quittons Montselgues par la petite route directe vers Teste Rouge, au lieu de l’itinéraire standard par le sud puis le nord. Sympathique descente jusque Pradon, quoiqu’à l’arrivée on patauge un peu les pieds dans l’eau … On enchaine par une petite remontée suivie d’une longue et belle traversée au dessus du vallon du Chamier, traversée qui nous conduit à Chalendas.
Traversée d’un gros torrent (pont mal indiqué en bas à gauche de la descente) pour déboucher devant une maison ou l’on a l’impression d’arriver dans du « privé », mais c’est tout bon, le chemin monte à droite. Cette bâtisse est un centre Yoga.
45 minutes d’une belle montée nous conduisent à un petit col à la vue dégagée sur le vallon du ruisseau de la Chavade. C’est parti pour une belle descente, jusqu’au ruisseau que nous traversons dans un véritable écrin !
Sortis des bois, le chemin se fait plus ou moins en corniche jusqu’au hameau d’Ourlette. Peu après arrivée à Laval d’Aurelle, ou nous piqueniquerons, à l’abri des ardeurs du soleil !

L’après midi nous poursuivons sur l’itinéraire officiel par une montée à la Croix du Bois Rond, une traversée jusqu’à Ubac. En sortie du hameau le sentier pique en bas à gauche (petit calvaire en bois), en longeant un muret de pierres.
ATTENTION : 350m plus loin ne pas prendre le beau chemin devant vous légèrement à droite (cul de sac) mais descendre sur la gauche et de suite à droite !
Descente sans soucis dans les gorges de la Borne, où une passerelle en béton permet de traverser le torrent.
Il est 14h20 et nous voila au pied de 325m de dénivelé sur un sentier raide en plein soleil ! Et il chauffe le bougre !
140m plus haut et 35 minutes plus tard on s’offre 10 minutes de pause chez une habitante qui nous propose le remplissage de nos gourdes quasi vide … C’est ici que nous abandonnons l’itinéraire normal pour un PR très peu balisé qui 185m plus haut et 35 minutes plus tard nous amène enfin sur la D4.
Restent encore 2,4km de route et 160m à monter pour rejoindre le « col » des Faïsses.
En cours de route, nous faisons à nouveau une pause (en bord de route) chez Elisabeth Molimard, tourneuse sur bois, qui nous remplira à nouveau nos gourdes …

Au col des Faïsses, le chemin n’est pas très long jusqu’à l’abbaye de ND des Neiges. Nous sommes déjà venus en ces lieux qui méritent que l’on s’y attarde.
Encore 1h et 3,7km et nous voila enfin de retour à L’Etoile, notre hébergement à la Bastide

Le boucle est bouclée, l’article suivant fera le point cette itinérance.

Cliquez sur IBP pour voir la trace analysée :

Diaporama de l’étape en plein écran

Ces 3 jours en vidéo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.