3 juin 2022 – Cursdorf – Limbach

Très grosse étape pour ce 3ème jour avec hébergement à Siegmundsburg : 25km et 800m de dénivelé

Aussi nous avions 2 options et dans les 2 cas la récupération par l’hôtelier est prévue.
– arrêt après la source de la Schwarza : 21km & 710m de dénivelé
– ou alors Limbach, si on tient la forme avec 25km et 800m de dénivelé

8h50, nous quittons notre hôtel, toujours le grand beau temps. Direction Meuselbacher Kuppe, à 1,5km au dessus de Cursdorf. Début par 500m de goudron, le reste en petits graviers, pas très agréables …

En route vers Meuselbacher Kuppe

En cours de route nous passons à l’abri « Zum Fröbelturmblick » d’où l’on a une très belle vue sur Cursdorf et les massifs traversés hier. La piste se poursuit jusqu’à la Kuppe, celle ci étant en chantier in n’était pas possible d’accéder à la tour d’obeservation.
Nous enchaînons par une descente – assez raide au début – qui nous conduit sur les hauts de Meuselbach. Nous contournons cette commune par les « extérieurs » le long d’une succession de jardins.

Descente sur Meuselbach

En sortie de village, le sentier se fait plus incisif pour entamer la descente dans la vallée de la Weiße Schwarza (Schwarza Blanche).
Nous traversons une zone en gros chantier de déboisement – éternel problème de parasites qui assèchent certains conifères – et 1km plus loin, 100m plus bas, nous rejoignons le fond de vallée.

Descente vers la Schwarza Blanche

Nous suivons la vallée sur près de 2,5km jusqu’aux abords de Katzhütte. C’est une belle piste bien praticable, ou nous rencontrerons un impressionnant grumier en cours de chargement.

Vallée de la Schwarza Blanche

En fin de vallée nous retrouvons la Schwarza à l’entrée de Katzhütte. 150m de route, et un pont pour piéton nous fait passer en rive droite pour remonter la Schwarza en toute tranquillité par un bon sentier sur un petit km.
Nous retraversons la Schwarza pour rentrer dans la commune, passer devant l’église, et attaquer la remontée du vallon de Kesseltal (200m de dénivelé sur 1,6km) par une bonne piste.
Nous quittons la piste pour prendre à droite en contrebas un petit sentier qui en 5mn nous amène au Reichenbacher Teich, un petit lac avec abri. Il est 12h pile, 11km parcours en 4h, l’endroit est idéal pour le pique-nique. On devrait pouvoir tenir les délais de cette longue étape.

Reichenbacher Teich

12h40, nous repartons par une piste en gravillon avec la crête du Wurzelberg en objectif. 1,5km et 150m plus haut nous quittons la piste pour un bien agréable sentier en lacet.

Montée au Würzelberg

10 minutes plus tard nous voilà sur la crête, dans une belle prairie, pour prendre sud-ouest  une piste gravillonnée. 1,5km plus loin nous sommes au pied de la réserve collinaire de Goldisthal-Oberbecken, réserve à laquelle nous ne monterons pas pour ménager nos efforts.


Cette réserve  est une centrale à accumulation par pompage de Goldisthal – la plus grande centrale à accumulation par pompage d’Europe d’une superficie de 55ha contient 12 millions de m3, avec remplissage par pompage du lac de barrage de Goldisthal en contrebas (nous y passerons demain)  et vidage aux heures de pointes.
En savoir plus sur Wikipédia


Nous entreprenons notre descente en poursuivant sur notre piste – la « gravasse » n’est pas ce qu’il y a de mieux – sur 3,5km pour arriver aux abords de Scheibe où le chemin en sous bois se fait plus agréable. Sur 2,5km nous passons au dessus de Scheibe-Alsbach pour rejoindre un sentier qui va nous conduire en haut du barrage de Scheibe-Alsbach.

Scheibe-Alsbach – Dans le Limbach, notre destination

Nous longeons les berges de ce lac pour retrouver la « toute jeune » Schwarza, petit ruisseau dans un agréable sous bois, que nous suivrons sur 1km pour arriver à sa source.

Schwarzaquelle – Source de la Schwarza

16h10 – Nous profitons des lieux une bonne vingtaine de minute, avant de reprendre le sentier qui va nous monter à la cabane Steinheider Hütte. Il est 16h40. Il reste environ 1,8km jusque Limbach. Nous avions la possibilité d’appeler notre hôtelier pour nous récupérer mais finalement nous décidons de continuer jusque Limbach.

Nous sommes à présent sur le Rennsteig, sur un itinéraire parcouru l’an passé mais dans l’autre sens.

La réserve d’eau de Scheibe-Alsbach

Le chemin est sans difficulté et plutôt descendant, le final sur Limbach un peu raide et 1h plus tard nous arrivons au village.
Un appel à l’hôtelier, qui nous récupère 10 plus tard pour nous conduire à Siegmundsburg.

Arrivée à Limbach

Ce soir hébergement à la Pension Hutschenreuter

Visugpx – Voir la trace

Scanner ou cliquer le QRcode

L’étape du jour en photos

Diaporama de cette journée en plein écran
Vidéo relive de cette étape

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.